Un week-end à Porto, entre les gouttes.

Certaines petites choses indiquent que vous avez changé de vie, tout en gardant une ligne directrice. Ainsi, j’aime toujours autant gambader à travers les chemins et les routes du monde, mais cela faisait bien longtemps avant que, depuis l’an dernier, je ne m’offre la possibilité d’un week-end de pure détente, sans même l’alibi d’une course ou d’un chemin à parcourir, sans autre défi que de passer un bon moment et de profiter d’un lieu.

Si la raison majeure de cette nouveauté porte des cheveux plutôt longs et frisés, vous l’aurez compris, le baroudeur s’assagit un peu et pose donc ses sacs pour un week-end tranquille dans la ville de Porto. J’en suis bien heureux. Bon, c’est vrai, nous avons prévu d’y marcher, de trottiner un peu à travers les rues en pentes et les escaliers de la ville et même de faire un tour en vélo le long du littoral voisin et vers l’embouchure du Douro.

DSC_0358-001

Dès notre arrivée, nous arpentons les rues de la ville, que j’avais rapidement vu et déjà apprécié lors de mon passage sur la Via Lusitana il y a deux ans. Nous grimpons les quelques centaines de marche de la tour de l’église des  pour admirer la ville et son site, les rives du Douro, vus d’en haut.

 

Le temps est menaçant et cela ne s’améliorera pas dans la soirée, ni le lendemain. La pluie tombe même fort presque toute la journée en ce vendredi de février, mais on peut tout de même s’en accomoder dans la grande ville portugaise: la visite de l’église San Francisco et de ses retables roccocos vaut plus que le coup d’œil, les catacombes et le presbytère aussi.

Certes, on aurait aimé que le soleil se montre plus généreux, mais une accalmie nous permet de profiter un peu des bords du Douro, de franchir le beau et impressionnant pont de Monsieur Eiffel, avant de se réfugier dans une cave à Porto (celle de Ramos Pinto en l’occurrence) pour visite et dégustation!

Le lendemain (après que nous ayons tout de même vécu un épisode plus qu’étonnant le soir: alors que nous regagnons tranquillement notre appartement de location à travers les rues du centre-ville et après un excellent dîner, nous entendons un grand fracas: juste devant nous, à peine à 25 mètres dans la rue que nous nous apprêtions à remonter, un énorme mur s’effondre! Des blocs de pierre énormes s’abattent au sol… Sans doute le résultat des fortes pluies et d’un délabrement hélas important de bien des construction anciennes. Comme quoi le danger n’est pas toujours là où on l’attend!) le temps est heureusement bien plus clément et nous louons donc des vélos pour une promenade cycliste.

 

La balade est bien agréable, même si nos vélos ne sont pas des bolides et offrent des mécaniques un peu délabrées elles aussi, et que le vent se met à souffler fort. On sort vite de la ville de Porto, pour se retrouver devant un beau littoral plutôt sauvage.

Les vagues, en ce jour de grand vent, sont plutôt impressionnantes. Pas un surfeur à l’horizon cependant. Nous allons ainsi au bout de la piste cyclable du bord de mer, avant de revenir, contre le vent, vers Porto. La pluie nous surprend toutefois avant d’avoir pu regagner la cité. Mais c’est tant mieux: nous nous arrêtons au petit village de pêcheurs de , qui semble encore bien dans son jus, et nous tombons par hasard sur un restaurant de poissons où les dernières pêches sont grillées sur place. Il y a du monde, c’est gentiment populaire et l’ambiance est chaleureuse. Des familles locales en week-end. Un chanteur cubain y met du sien, et avec talent, pour mettre de l’ambiance. En plus, les brochettes de gambas sont excellentes.
Le lendemain, un dernier footing nous permettra encore d’apprécier de jolies vues sur la ville qui mérite bien une visite, malgré les murs qui s’éffondrent!

La bonne adresse pour se loger:  http://casas-da-baixa-sao-bento.portohotel.net/pt/
(Je conseille moins leur location de vélo. Nos montures étaient assez brinquebalantes et les vitesses ne passaient pas…)
La bonne adresse pour dîner: Tasca Caseira (Rua das Taipas N°8) 
Un nouveau resto ouvert l’an passé. Nous y sommes allés par hasard et c’est vraiment très fin, très bon. Accueil charmant en prime.

 

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s