La Loire à vélo, d’Angers à Tours!

Ce samedi, pour finir de récupérer d’un marathon de Paris sur une patte (je n’en ai pas encore parlé sur ce blog) et surtout pour commencer à m’entraîner pour mes prochains périples à vélo, je suis allé de Bouchemaine, près d’Angers, à Tours, en suivant l’itinéraire cycliste bien connu.

Cette belle sortie (un peu plus de 130 kms tout de même) était l’occasion de tester et de m’habituer à ma nouvelle monture: le vélo de trekking de Head Cycles. Head va m’accompagner sur mes prochains voyages cyclistes et je me réjouis déjà de ce partenariat qui va donc démarrer prochainement avec le projet 7 summits company, où la partie vélo sera essentielle. Ensuite, je vais rouler cet été, sans doute plus tranquillement, sur toute la côte californienne de San Francisco à Los Angeles (et peut-être même jusqu’à San Diego). Autant de beaux projets qui poussent à goûter dès maintenant à nouveau aux plaisirs du vélo! De toutes façons, il faut que je repose mon tendon, donc le vélo et la marche (je pars la semaine prochaine sur le chemin catalan du Saint-Jacques, qui sera, avant ces beaux projets cyclotouristiques, mon prochain périple) sont au programme.

IMG_20160410_103015[1]

Rouler de Bouchemaine à Tours me permettait aussi de partager quelques tours de roues avec mon frère, Florent, et notre ami d’enfance Xavier Mornas, ce qui était bien agréable. Le beau temps n’était certes pas avec nous lors des premiers kilomètres et la pluie nous a accompagné quasiment jusqu’à  Saumur. Mes deux compagnons, qui doivent rentrer chez eux, me quittent peu avant la ville. Cette première partie du parcours est bien agréable, malgré la grisaille. La Loire est certes dans la brume et nous sommes trempés, mais le paysage reste doux et les belles maisons des bords du fleuve demeurent charmantes.

Il me reste ensuite 90 kilomètres à rouler. La pluie se calme heureusement pour laisser place à un soleil timide, mais tout de même bienvenu. Je ne dois pas trop traîner car j’ai prévu de rendre visite le soir même à mes parents, à Poitiers, et le dernier train permettant de voyager avec son vélo part à 18h28. Un bon petit test pour moi et mon matériel. Je m’arrête tout de même quelques courts instants pour admirer le paysages, les maisons troglodytiques, les domaines de vignobles, quelques très beaux villages et bien sûr le chateau de Villandry.

 

Tours se rapproche vite et c’est pas un chemin de halage tout au bord du fleuve (le tracé alterne, surtout après Saumur, entre chemins et routes) que j’entre dans la ville. La Loire est toujours aussi belle et cette première journée de vélo de l’année me donne bien envie d’explorer encore plus ce beau mode de voyage. Je vais vite en avoir l’occasion!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s