Cami de Sant Jaume jour 6 : bucolie autour de Vic

C’est encore en solo et à petites foulées que je repars, dans la brume du matin, de l’Esquirol. Ma jolie bretonne m’attend cette fois-ci non pas au port mais à la ville de Vic. Elle a pris le bus sitôt le petit déjeuner fini. Ainsi, je vais parcourir aujourd’hui à nouveau 42 kilomètres et elle fera les 22 derniers en ma compagnie. Cela lui convient et à moi aussi. Les autobus tombent pile bien, nous avons une certaine chance.


Ces 20 premiers kilomètres sont globalement en descente et m’offrent de belles vues sur la région. C’est cependant le début de la vallée : plus agricole, un peu moins joli tout de même que les spendeurs d’hier après-midi. Mais ça se court bien. J’hésite encore un peu sur le balisage au début de mon parcours, puis je dégringole en suivant l’ancien « chemin royal » (en fait une ancienne voie romaine) qui reliait Olot à Vic. Sous le regard de quelques vaches placides, je trottine dans la fraîcheur du matin. Comme la veille, le soleil parvient finalement à prendre le dessus sur les nuages et c’est sous une température presque estivale que je file vers Vic.
Après un passage un peu curieux et pas très agréable aux abords immédiats d’une station d’épuration, puis la traversée des localités de et de , je retrouve un bout de jolie campagne avant d’entrer dans Vic. J’y retrouve ma jolie bretonne au pied de la cathédrale.
Nous prenons le temps de déambuler un peu dans la vieille ville et admirons la plaza mayor et ses maisons anciennes avant de reprendre le Cami, qui suit un bon moment la rivière. La promenade s’y révèle vraiment très agréable, sur les rives aménagées en chemin pédestre.


Ensuite, nous nous élevons progressivement dans la montagne et nous retrouvons dans de très beaux paysages et au milieu d’un nature très tranquille : quelques fermes isolées, des ermitages anciens, au milieu de vastes forêts et sous une belle lumière printanière. Les vues sur les montagnes plus hautes au loin sont également très belles et l’environnement immédiat est parfait pour marcher, bucolique à souhait. Cela monte certes pas mal, mais bien régulièrement.
Nous sommes tout de même relativement fatigués et contents de découvrir au bout du chemin le beau village de l’Estany et sa basilique romane à la belle architecture équilibrée. Les ruelles du villages sont belles aussi et c’est un endroit parfait pour passer la nuit. Nous sommes hébergés dans une « casa rurale » Cal Sabata bien agréable et où l’accueil de la propriétaire est très chaleureux, et dînons dans le non moins chaleureux restaurant juste à côté. Décidément, il fait bon parcourir ce Cami de San Jaume dans la belle Catalogne!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s