Entre montagnes et moutons (Saint Patrick’s Way épisode 3)

J’ai presque du mal à m’extirper du confort de mon hôtel de Newcastle (il faut dire qu’il est particulièrement confortable et bien placé, juste en bord de mer, le Slieve Donards Hôtel) lorsque Norman vient me retrouver ce matin. 

Il pleut à nouveau à grosses gouttes sur l’Irlande du Nord. Le ciel semble plombé au-dessus de la ville balnéaire et des montagnes des Mourne que je m’apprête donc à retrouver. Même Norman semble embêter de m’emmener me promener dans de telles conditions. 

Mais comme souvent sur l’île verte, la magie du climat opère : les nuages, poussés par le vent du large, disparaissent presque comme par enchantement. À peine une demi-heure après avoir repris mon chemin là où je l’avais quitté la veille, je retrouve les cimes des montagnes baignées par une belle lumière. 

Évidemment, le sol est loin d’être sec mais de toutes façons, les ruisseaux bien gonflés à traverser ne m’auraient pas permis de garder les pieds au sec. Néanmoins, je suis heureux de retrouver ce décor de vertes collines peuplée de gros moutons. De petits aussi, qui s’affolent un peu à mon passage. 
Je dois regarder la carte et le GPS de mon téléphone pour mieux naviguer car le chemin se perd dans les marais et les marques sont assez rares. Mais je garde le cap et parviens à retrouver la route que je dois croiser pour arriver dans un endroit qui contraste beaucoup avec le début de mon étape. Un très beau parc plantés de nombreux arbres, bordant la rivière, me conduit dans une douce descente jusqu’à Newcastle. 

J’y retrouve Norman, comme prévu. Un déjeuner rapidement avalé, et me voilà reparti. Je marche désormais au bord de la mer, sur la plage. Quel contraste depuis ce matin et les montagnes ! Je profite aussi de ce vaste espace et de la vue ouverte à l’infini, avant de bifurquer dans les dunes.

Norman m’attends à la sortie. Nous avons prévu que je prenne un vélo après ce passage dans le sable, pour que j’effectue les 20 derniers kilomètres de ce Saint Patrick’s Way. J’en avais un peu plus de soixante en tout à effectuer aujourd’hui, et pour terminer dans les temps c’est effectivement le meilleur moyen. 

D’autant plus que je ne perdrai rien du spectacle. La fin du parcours s’effectue sur de bons chemins tout d’abord, puis je retrouve les petites routes bien vallonnées à travers la campagne. Je file ainsi jusqu’à Down Patrick. Je termine mon chemin de St Patrick ainsi, sur la tombe même du saint. Avec le sentiment d’avoir découvert un nouveau sentier, empreint d’histoire et de beauté naturelle, qui devrait attirer de nombreux marcheurs dans mes pas, et surtout dans ceux du Saint patron de l’Irlande, ces prochaines années. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s