Salida, une ville d’artistes ! 

Je me suis donc arrêté à Salida. Pour une porte de sortie du chemin, ça semblait bien sonner. (Même si ici on prononce « Salaida », à l’americaine et non Salida, la sortie en espagnol). 

Comme j’ai un peu de temps avant de reprendre l’avion d’Icelandair pour la France, j’ai pu assez bien explorer la ville.

Bien animée l’été, car située au pied des montagnes et au bord de l’Arkansas River, la ville semblait compter bien plus que ses 6000 habitants annoncés.  

Je me suis contente, d’un point de vue sportif, de gravir la Tenderfoot mountain, qui domine directement la ville et la rivière. J’étais sans doute trop fatigué par mon périple pour entreprendre davantage.

Mais j’ai en revanche bien explorer le centre ville qui ne manque pas d’attraits. Les boutiques d’artistes, de frippes et d’artisanat s’y succèdent. 

Certaines, notamment la Bungled Jungle, sont tout à fait étonnantes ! 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s