St Guilhem, de croix et de bornes

Aujourd’hui nos sentiers de randonnée, en France en tous cas, sont parfaitement balisé grâce aux rectangles blancs et rouges de la fédération ou à d’autres signes associatifs. Mais auparavant, comment les pèlerins s’assuraient ils d’être sur la bonne voie? Cela demeure un petit mystère pour moi. Sans doute les bornes, les croix, les carrefours leurs donnaient ils de précieuses indications. Sur le chemin de St Guilhem, j’ai pu rencontrer un certain nombre de ces témoignages de la vie humaine au bord du sentier. Bornes anciennes, limites de pays, croix, et même menhirs. Elles marquaient sans doute des passages, des seuils sur le cheminement. J’en ai aussi croisé de plus récentes, mais qui célèbre aussi la mémoire des lieux et du chemin. En voici donc un petit florilège.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s